Communiqués


Fin du port du masque obligatoire en extérieur

Peut être une image de texte qui dit ’Le 17 juin Fin du masque en extérieur, sauf rassemblement.’

Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé que dès le 17 juin, le port du masque en extérieur ne sera plus obligatoire sauf dans certaines circonstances (regroupements, lieux bondés, files d’attente, marchés…).

➕ Le couvre-feu à 23h00, qui devait s’appliquer jusqu’au 30 juin, sera levé dès ce dimanche.


Maintien du port du masque obligatoire dans l’espace public en Ardèche

Compte tenu de la situation sanitaire dans le département de l’Ardèche, le préfet, Thierry DEVIMEUX, a décidé de reconduire par arrêté le port du masque obligatoire sur la voie publique et dans l’espace public sur l’ensemble du territoire ardéchois, jusqu’au 1er juin 2021 inclus.

Cette mesure s’applique à toute personne de 11 ans et plus, à l’exception des personnes en situation de handicap, des enfants de moins de 11 ans (recommandé pour les enfants de 6 à 11 ans) et la pratique sportive (course à pied, vélo).

Le non-respect de cette obligation expose les contrevenants à une amende de 135 euros.

Les forces de l’ordre poursuivront les contrôles afin de faire respecter les dispositions de ce nouvel arrêté.

Dans l’intérêt de tous, le préfet appelle la population à respecter ces mesures pour lutter contre la propagation du virus.

En plus du port du masque, il en va de la responsabilité de tous de continuer de respecter les recommandations de distanciation physique, de lavage des mains et de limitation des contacts pour se protéger et protéger les autres.


Communiqué de presse : instauration d’un couvre-feu à 18h dès samedi 16 janvier

Le Premier Ministre a annoncé l’instauration d’un couvre-feu à 18h00 sur l’ensemble du territoire national à partir de ce samedi 16 janvier 2021.

Pour mémoire, avec un taux d’incidence dans le département de 209,3 pour 100 000 habitants et un taux de positivité à 8,7 %, la situation sanitaire demeure extrêmement préoccupante sur la totalité du territoire de l’Ardèche.

Les dispositions suivantes, en vigueur depuis l’instauration du couvre-feu à 20 h s’appliqueront donc à partir de 18 heures :

Pour les commerces :
– Les commerces, établissements de services à la personne et assimilés devront fermer à 18 heures ;
– La vente à emporter n’est pas autorisée au-delà de 18 heures mais les livraisons à domicile demeurent possibles.

Pour la garde d’enfants, l’enseignement et la formation :
– Les établissements recevant du public (ERP) ou les autres structures qui accueillent de la garde d’enfant, de l’enseignement, des activités périscolaires ainsi que de la formation professionnelle peuvent continuer à accueillir leur public habituel au-delà de 18 h. Le personnel de ces établissements devront justifier leur déplacement en cochant le motif « activité professionnelle, enseignement et formation » sur l’attestation de déplacement dérogatoire ;
– Le temps de la restauration scolaire sera aménagé pour éviter les brassages d’élèves (temps de repas allongé)
– Les collectivités ne sont donc pas obligées de modifier leur organisation. Tant les conducteurs de transports scolaires que les enfants, élèves ou parents, couverts par le motif « activité professionnelle, enseignement et formation » ;
– La dérogation permet aussi de traiter les activités périscolaires, c’est-à-dire directement liées à l’établissement scolaire et au temps scolaire.

Pour les activités professionnelles :
Les déplacements liés à l’activité professionnelle ne sont pas affectés par le couvre-feu, le motif de dérogation pour « activité professionnelle » permet de les prendre en compte.

Pour les activités de plein air, les activités extrascolaires et les activités sportives :
– Les activités de loisir en plein air, qu’elles s’exercent sur la voie publique (promenade ou sport), en milieu naturel (promenade, sport, pêche, etc.) ou en établissement de plein air, doivent prendre fin à 18 h ;
– Les activités extrascolaires et scolaires exercées en intérieur sont suspendues pour une durée de quinze jours.
– Les activités extrascolaires exercées en plein air doivent cesser à 18 heures.


COVID-19 : 7 centres de vaccination en Ardèche

En Ardèche, la campagne de vaccination est lancée et s’amplifie encore, notamment avec l’ouverture des centres de vaccination destinés aux personnes de plus de 75 ans, aux professionnels de santé hospitaliers et libéraux de plus de 50 ans, aux aides à domicile et aux pompiers de plus de 50 ans.

Dès la semaine prochaine (lundi 18 janvier), 5 centres de vaccination, répartis dans l’ensemble du département, seront ouverts, sur rendez-vous. À partir du 25 janvier, 2 centres supplémentaires ouvriront. Dans les semaines à venir, d’autres centres seront également amenés à vacciner un plus large panel de population.

Retrouvez la liste ici :

Ces ouvertures, sous l’égide du préfet et de l’ARS se font en étroite concertation avec les collectivités locales, les professionnels et établissements de santé, les élus concernés, l’assurance maladie et tous les acteurs mobilisés dans ce cadre.

Rappel de la stratégie vaccinale en France
Le premier objectif de la vaccination est de faire baisser le nombre des formes graves de COVID. La vaccination permet de réduire massivement la mortalité due au virus et à ses formes graves.
La stratégie vaccinale repose sur trois grands principes :
• Le libre choix des patients : le Président de la République l’a dit, la vaccination ne sera pas obligatoire.
• La prise en charge du vaccin à 100 % : aucun Français ne doit renoncer à se faire vacciner pour des raisons financières.
• La sécurité : la vaccination se fera dans le strict respect de toutes les règles qui encadrent l’utilisation des produits de santé dans notre pays.
La préfecture, l’ARS et l’ensemble des acteurs sont pleinement mobilisés pour que cette campagne de vaccination se déroule dans les meilleures conditions possibles, afin de réduire le nombre de formes graves de la maladie, de protéger les personnes les plus vulnérables, d’éviter la saturation du système de santé et de nous permettre, de retrouver une vie la plus normale possible.